4 questions à Quincy Aye

Moins d'une semaine avant l'étape du Wolrd Tour à Montpellier, Quincy Aye coéquipier de Youssef Krou dans la meilleure équipe française, répond à son tour à nos questions !

 

Quel bilan fais-tu de ta première saison de Beach Volley ?

Une première saison, c’est toujours difficile, tout change ! Mais globalement, je suis satisfait de ma saison et de mes résultats. Même si les premiers matchs n’étaient pas évidents, je pense avoir réussi à m’adapter à ce sport, à progresser individuellement et collectivement. Et les résultats ont été de plus en plus encourageants ! En effet, je n’aurais jamais cru pouvoir gagner deux médailles d’or lors de ma première année !! Cela me donne encore plus de motivation pour continuer à travailler.

 

Comment tu vois la suite ?

Avec Youssef (Krou, son partenaire), ça se passe bien sur le terrain et en dehors ! Nous sommes dans une phase ascendante, plus motivés que jamais pour atteindre notre potentiel maximal, que l’on est loin d’avoir atteint à ce jour.

Ensemble, on a prouvé que l’on pouvait gagner, et c’est toujours bien pour une nouvelle équipe. Même si ces bons résultats nous apportent de la confiance, cela ne sert à rien d’être trop confiant non plus. Pour moi, ce serait le meilleur moyen pour échouer.

 

Le World Tour, qu’est-ce que ça t’inspire ?

Pour moi, le World Tour, c’est un univers formidable et unique, mais qui demande beaucoup de travail pour en faire partie d’une part, puis pour y performer. Je regarde beaucoup de matchs de grands joueurs, qui ont disputé les JO par exemple et qui ont un niveau exceptionnel. Cela m’aide beaucoup, je prends exemple et cela me permet de trouver petit à petit mon propre jeu.

 

Quel est ton meilleur souvenir du World Tour ?

L’étape d’Agadir au Maroc ! C’était ma première victoire sur le World Tour. En plus, le public était majoritairement derrière nous pendant la finale, ce qui fait que de nombreuses personnes sont venues nous voir à la fin du match, pour nous féliciter et prendre des photos avec nous. Ça ne s’arrêtait plus ! C’est même la police qui nous a dit de partir car sinon cela n’allait jamais se finir !

 

 

///

 

4 questions to Quincy Aye

 

Less than a week before the stage of the Wolrd Tour in Montpellier, it’s the turn of Quincy Aye, teammate Youssef Krou in the best French team, to answer our questions!

 

How do you feel about your first Beach Volley season ?

A first season is always difficult, everything changes! But overall, I am satisfied with my season and my results. Even though the first games were not obvious, I think I have reached to adapt to this sport, to progress individually and collectively. And the results have been more and more encouraging! Indeed, I never thought I could win two gold medals in my first year! This gives me even more motivation to continue to hard work.
 

How do you forecast the next months ?

With Youssef (Krou, his partner), it’s work, on the field and outside! We are in an upward phase, more motivated than ever to reach our maximum potential, which is far !
Together, we proved that we could win, and it's always good for a new team. Even if these good results bring us confidence, it is useless to be too confident either. For me, that would be the best way to fail.
 

What does the World Tour inspire you?

For me, the World Tour is a formidable and unique universe, but it takes a lot of work to be part of it and then to perform. I watch a lot of games of great players, who have played the Olympics for example and who have an exceptional level. This helps me a lot, I take an example and it allows me to find my own game, little by little.
 

What is your best memory of the World Tour?

The stage of Agadir in Morocco! It was my first victory on the World Tour. Moreover, the majority of the audience was for us during the final, so many people came to see us at the end of the game, congratulating us and taking pictures with us. It did not stop anymore ! It was even the police who told us to leave because otherwise it would never end !